Revue d’Economie Théorique et Appliquée  - RETA
ISSN (Papier) : 1840-7277  |  ISSN (Electronique) : 1840-751X  | www.retanet.org | revue@retanet.org
© 2011-2018 - The Theoretical and Applied Economic Association | Since 01/01/2011 : 1 944 750 Hits | Téléchargements : 44 295


Newsletter :

Évaluation des effets asymétriques de la politique monétaire de la BCEAO : une approche par la règle de Taylor augmentée

Revue d’Economie Théorique et Appliquée                               ISSN : 1840-7277

Volume 7 – Numéro 2 – Décembre 2017 pp 131-146             eISSN : 1840-751X

 

Évaluation des effets asymétriques de la politique monétaire de la BCEAO : une approche par la règle de Taylor augmentée

Abdoulaye TRAORE

Laboratoire de Recherches Economiques et Monétaires (LAREM),

Université Cheikh Anta Diop de Dakar - Email : abdtra@gmail.com

Résumé : Depuis plus de deux décennies, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) s’appuie essentiellement sur une politique fondée sur les taux d’intérêt. A ce titre, le niveau des taux doit pouvoir correspondre aux intérêts individuels des économies. Or, il existe au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) des différences entre pays dans les systèmes productifs et financiers, dans les mécanismes de transmission des chocs et dans la conduite des politiques économiques nationales. Le but de cette étude est de montrer à travers une règle de Taylor augmentée, que la politique monétaire a des répercussions variables selon les pays. Il ressort des résultats, l’existence de biais entre les pays dans l’orientation de ladite politique. En recherchant quelle politique mènerait la BCEAO, si elle devait fixer les taux directeurs en référence à la situation d’un seul pays, l’évolution des taux de Taylor définit la Côte d’Ivoire comme principal pays de référence pour la Banque centrale.

Mots clés: Politique monétaire, Règle de Taylor augmentée, union économique hétérogène, stabilisation macroéconomique.

Classification JEL : E52, E58, F33, F21

 

Assessing the Asymmetric Effects of BCEAO Monetary Policy:

An Augmented Taylor Rule Approach

Abstract: For more than two decades, the Central Bank of West African States (CBWAS - BCEAO, in French) has been based primarily on a policy-focused interest rates. For this reason, the level of the rates must be able to correspond to the individual interests of the economies. However, there exists within the West African Economic and Monetary Union (WAEMU -UEMOA - in French) country differences in the productive and financial systems, in the shock transmission systems and in the control of the national economic policies. The goal of this study is to show through an augmented Taylor rule approach that the monetary policy has variable repercussions according to the countries. It arises, from the results, the existence of skew between the countries in the policy of the aforesaid guideline. While looking at which policy would carry out the CBWAS, if it were to fix the directing rates in reference to the situation of only one country, the evolution of the rates of Taylor defines Ivory Coast as the principal country of reference for the Central Bank.

Key words: Monetary policy, Augmented Taylor rule, heterogeneous economic union, macroeconomic stabilization.

Classification JEL : E52, E58, F33, F21

Received for publication: 20161224.            Final revision accepted for publication: 20171221



Résumé lu 429 fois, Article Téléchargé 275


Suivez RETANET.ORG par RSS!